Un dîner au Fufu (Bordeaux, 33000)

Quand je visite une ville, je garde toujours en mémoire les moments passés aux tables de restaurant que je découvre au grès de mes ballades. Si je tiens toujours à faire honneur aux produits et savoir faire locaux, je fais parfois une exception quand je tombe sur une perle comme le Fufu. Ce noodle bar, crée par deux passionnées de cuisine traditionnelle japonaise, tire son nom d'une onomatopée qui rappelle le son du souffle qui refroidit les nouilles
La première impression que l'on a du Fufu est la foule qui se presse à la porte. En effet, cette adresse connaît un succès fulgurant, il faut donc savoir faire preuve de patience pour obtenir une place. Après quelques minutes d'attente, nous sommes accueillis par un serveur qui tout en nous parlant japonais, nous installe à l'une des tables pour deux qui se trouve à droite du restaurant. A gauche de la salle, se trouve quelques chaises accolées le long d'un bar en bois verni. De l'autre côté de ce bar, les plats à la carte sont présentés sur un tableau noir surplombant la salle. 
Nous avions ainsi le choix entre une multitude de plats traditionnels à des prix plus que raisonnables : Yasai ramen (bol de bouillon avec des nouilles et des légumes pimentés au wok) à 9 euros, Donburi ebi-fry (bol de riz avec des gambas panées) à 10 euros, Cha-han (sauté de riz au porc) à 8 euros. Tous ces plats sont réalisés en quelques minutes sous nos yeux ébahis dans une ambiance effervescente : les nouilles sautent dans leurs paniers, les raviolis frits crépitent, les serveurs s’affairent au service en salle. Il est ainsi difficile de détourner le regard tant le spectacle des ustensiles est à la fois bluffant et captivant.
 
Face à une carte des plus appétissantes, Monsieur Berbouille a choisi le Donburi tankatsu, une escalope de porc panée et tranchée, recouverte d'une sauce sirupeuse brune à la fois sucrée et épicée, la célèbre sauce Bull God. Ce plat, servi dans un bol japonais est accompagné de chou frais râpé et de riz blanc. Ce met est vraiment délicieux : la panure du porc est légèrement croustillante, la viande reste moelleuse à souhait et la sauce relève le plat en douceur. J'ai voulu découvrir le Ebi Yakisoba composé de nouilles maison sautées et de crevettes caramélisées par une délicieuse sauce sirupeuse, un plat succulent que je recommande aux amoureux de wok sucré/salé.En résumé, si vous avez une terrible envie de dépaysement et que vous souhaitez découvrir une cuisine traditionnelle, rendez vous au Fufu pour un voyage gourmand au Japon.
  
Infos pratiques :
Adresse :
37 rue saint Rémi
33000 Bordeaux
Tel : 05 56 52 10 29